NYMPHOPLASTIE REDUCTION DES PETITES LEVRES, AUGMENTATION DES GRANDES LEVRES


Docteur Philippe Chout Chirurgien esthétique plasticien, 21 avenue George V, 75008 Paris. Email : drphilippechout@protonmail.com
Le Docteur Philippe Chout chirurgien esthétique  spécialiste de la réduction des petites lèvres

675


  la réduction des petites lèvres



DÉFINITION DE LA NYMPHOPLASTIE


La vulve jeune et esthétique ressemble à un abricot ; les grandes lèvres sont pleines et rebondies et les petites lèbves nes sont pas apparentes ou juste affleurantes.

L’hypertrophie des petites lèvres est définie par une taille excessive des petites lèvres notamment par rapport à celle des grandes lèvres. Ainsi en position debout les petites lèvres font saillie des petites lèvers et qu'elles dépassent de la fente vulvaire, cela fait dire aux patientes qu’elles ont des petites lèvres « pendantes ». L’hypertrophie est le plus souvent bilatérale conservant l’asymétrie physiologique des petites lèvres, la gauche étant naturellement plus importante que la droite ; elle peut cependant être unilatérale. Cet aspect apparaît le plus souvent à la puberté (hypertrophie primaire juvénile) mais il peut survenir après un accouchement ou à la ménopause (hypertrophie secondaire par vulvoptose ou fausse hypertrophie dont le traitement n’est pas alors celui de l’hypertrophie classique).
Bien souvent les petites lèvres vont présenter une hyperpigmentation due aux frottements dans la lingerie. Parfois, l’hypertrophie se prolonge en avant réalisant des replis de part et d’autre du clitoris. L’hypertrophie des petites lèvres entraîne souvent une gêne vestimentaire (port de jean serré, de string, de maillot de bain moulant) ou lors de la pratique de certains sports (bicyclette, équitation, varappe). La gêne est variable lors des rapports sexuels, moins physique (interposition des petites lèvres lors de la pénétration) que psychologique (gêne à se dénuder devant un partenaire). Parfois cette hypertrophie est responsable de mycoses à répétition.

700n


OBJECTIFS DE LA REDUCTION DES PETITES LEVRES


L’intervention chirurgicale ou nymphoplastie a pour but la réduction de la taille des petites lèvres, la correction d’une éventuelle asymétrie majeure, sans omettre, s’il y a lieu, la réduction des prolongements antérieurs de chaque côté du clitoris. L’objectif est d’obtenir une vulve harmonieuse avec une taille des petites lèvres en rapport avec celle des grandes lèvres et du volume de la vulve.

• PRINCIPES

L’intervention réalise l’ablation de l’excès labial. Plusieurs techniques chirurgicales ont été décrites. La plus simple consiste en une résection à la demande selon un schéma pré-établi personnalisé, dont le tracé suit le bord libre de la lèvre. Cette technique a l’avantage d’être sûre, modulable. Elle permet de traiter non seulement l’hypertrophie des petites lèvres mais aussi le prolongement antérieur s’il y a lieu, et de réduire l’hyperpigmentation fréquemment associée. Les berges cutanéo-muqueuses ainsi découpées sont alors suturées au l résorbable. D’autres méthodes ont été décrites : résection cuneïforme ou méthode chinoise (par fenestration). Une nymphoplastie peut être e ectuée dès l’âge adulte et sans limite d’âge. L’intervention n’aura aucune conséquence négative ultérieure sur les rapports sexuels ni sur les accouchements.


 nymphoplastie réduction des petites lèvres du vagin


• AVANT L’INTERVENTION

Un bilan pré-opératoire est réalisé conformément aux prescriptions. Le médecin anesthésiste sera vu en consultation au plus tard 48 heures avant l’intervention. L’arrêt d’une éventuelle contraception orale peut être requis, notamment en cas de facteurs de risques associés (obésité, mauvais état veineux ; troubles de la coagulation). Aucun médicament contenant de l’aspirine ne devra être pris dans les 10 jours précédant l’intervention. Il est fondamental de rester à jeun (ne rien manger ni boire) 6 heures avant l’intervention. Le rasage n’est pas nécessaire.

TYPE D’ANESTHÉSIE ET MODALITÉS D’HOSPITALISATION

Type d’anesthésie : la nymphoplastie est le plus souvent réalisée sous anesthésie vigile c’est-à-dire une anesthésie locale approfondie par des tranquilisants administrés par voie intraveineuse mais on peut aussi avoir recours à une rachianesthésie ou anesthésie générale. Modalités d’hospitalisation : en général, l’intervention se pratique en ambulatoire c’est-à-dire avec une sortie le jour même après quelques heures de surveillance. La patiente peut alors regagner son domicile dès que sont état général le permet. Toutefois, pour des raisons sociales, familiales ou personnelles une courte hospitalisation peut être envisagée.

• L’INTERVENTION ET APRÈS L’INTERVENTION : LES SUITES OPÉRATOIRES

Chaque chirurgien adopte une technique qui lui est propre et qu’il adapte à chaque cas pour obtenir les meilleurs résultats. En n d’intervention, un pansement léger est placé dans un slip de protection. En fonction du chirurgien et du cas clinique l’intervention peut durer de 30 à 60 minutes.

Chaque chirurgien a son protocole et le propose à sa patiente. Un minime saignement dure 2 à 3 jours. Un gonflement et des ecchymoses sont habituels. Les suites opératoires sont en général peu douloureuses, ne nécessitant que des antalgiques simples. Une protection sera glissée dans le slip. Il est conseillé d’adopter un habillement ample (jupe ou pantalon peu serré) .La toilette intime est réalisée par bains de siège bi-quotidiens avec un antiseptique habituel. On préférera pour le séchage de la zone opérée un séchoir à cheveux très doux. Les les fils de sutures se résorberont en principe en huit à douze jours, date à laquelle la cicatrisation est obtenue. On conseille d’attendre trois semaines pour la reprise progressive d’une activité sexuelle. Un arrêt de travail n’est le plus souvent pas nécessaire. On conseille d’attendre un à deux mois pour reprendre une activité type équitation ou cyclisme.

• LE RÉSULTAT
Il ne peut être jugé qu’un mois après l’intervention. La vulve a alors une forme harmonieuse. Les cicatrices s’estompent en 1 à 2 mois. Le but de cette chirurgie est d’apporter une amélioration et non pas d’atteindre la perfection. Si vos sou- haits sont réalistes, le résultat obtenu devrait vous donner une grande satisfaction.

• LES IMPERFECTIONS DU RÉSULTAT
Il s’agit essentiellement d’asymétries résiduelles, d’inadéqua- tion de taille (résection insu sante) ou de la persistance du prolongement antérieur. Dans ces cas, une correction chirur- gicale secondaire peut être faite mais il convient d’attendre au moins 6 mois à 1 an.


• LES COMPLICATIONS ENVISAGEABLES


La nymphoplastie de réduction, bien que réalisée pour des motivations en partie esthétique, n’en reste pas moins une véritable intervention chirurgicale, ce qui implique les risques inhérents à tout acte médical, aussi minimes soient-ils. Cet acte reste notamment soumis aux aléas liés aux tissus vi- vants dont les réactions ne sont jamais entièrement prévisibles. Les suites opératoires sont en général simples au décours d’une nymphoplastie. Toutefois, des complications peuvent survenir, certaines d’ordre général, inhérentes à tout acte chirurgical, d’autres loco-régionales.

Il faut distinguer les complications liées à l’anesthésie de celles liées au geste chirurgical.

• En ce qui concerne l’anesthésie, lors de la consultation, le médecin-anesthésiste informera lui-même la patiente des risques anesthésiques. Il faut savoir que l’anesthésie induit dans l’organisme des réactions parfois imprévisibles, et plus ou moins faciles à maîtriser : le fait d’avoir recours à un Anesthésiste parfaitement compétent, exerçant dans un contexte réellement chirurgical, fait que les risques encourus sont devenus statistiquement extrêmement faibles. Il faut savoir, en e et, que les techniques, les produits anesthésiques et les méthodes de surveillance ont fait d’immenses progrès ces trente dernières années, o rant une sécurité optimale, surtout quand l’intervention est réalisée en dehors de l’urgence et chez une personne en bonne santé.

• En ce qui concerne le geste chirurgical : en choisissant un Chirurgien Plasticien quali é et compétent, formé à ce type d’intervention, vous limitez au maximum ces risques, sans toutefois les supprimer complètement. Heureusement, les vraies complications sont rares à la suite d’une nymphoplastie de réduction réalisée dans les règles. En pratique, l’immense majorité des interventions se passe sans aucun problème et les patientes sont pleinement satis- faites de leur résultat. Pour autant et malgré leur faible fréquence, vous devez être informée des complications possibles :
• Les accidents thrombo-emboliques (phlébite, embolie pulmonaire), bien que globalement très rares après ce type d’intervention, sont parmi les plus redoutables. Des mesures préventives rigoureuses doivent en minimiser l’incidence.
• Un saignement est rare mais peut nécessiter une reprise rapide.
• Un hématome peut nécessiter un geste d’évacuation
• La survenue d’une infection est rare
• Un retard de cicatrisation voire même une désunion des berges des sutures peuvent parfois être observés, allongeant les suites opératoires.
• Une nécrose de la muqueuse observée dans certaines techniques opératoires peut être responsable d’un retard de cicatrisation ou de trous dans la petite lèvre.
• Une altération durable de la sensibilité est exceptionnelle. On peut aussi observer, dans certains cas, une hypersensibilité du bord libre parfois à l’origine de douleurs lors des rapports sexuels.
Ainsi dans la très grande majorité des cas, cette intervention bien étudiée au préalable et correctement maîtrisée donne un résultat très appréciable en termes d’esthétique et de confort. Au total, il ne faut pas surévaluer les risques, mais simplement prendre conscience qu’une intervention chirurgicale, même apparemment simple, comporte toujours une petite part d’aléas. Le recours à un Chirurgien Plasticien qualifié vous assure que celui-ci a la formation et la compétence requises pour savoir éviter ces complications, ou les traiter efficacement le cas échéant.


GESTE COMPLÉMENTAIRE : L'AUGMENTATION DES GRANDES LÈVRES


Au cours de la vie génitale, la vulve peut être le siège de modi cations morphologiques particulièrement mal vécues, notamment au niveau des grandes lèvres. A ectées par les accouchements puis la ménopause, elles perdent leur aspect charnu et leur tonicité , aboutissant à un certain degré de ptose, voire de béance. La restauration de leur volume est possible soit par injections d’acide hyaluronique, soit par lipomodelage (autogre e graisseuse) . Le 1er procédé se déroule au cabinet médical et permet une restauration provisoire du volume du fait de la résorption progressive du produit en 6 à 12 mois.

LE LIPOFILLING PAR TRANSFERT DE GRAISSE
Le lipofilling ou lipomodelage ne peut être pratiqué qu’au bloc opératoire mais assure au contraire une correction à long terme . En n dans les cas particulièrement marqués, avec grandes lèvres vraiment pendantes, la correction ne peut se résumer à une restauration de volume qui conduirait à une hypercorrection (aspect de lèvres trop gon flées) mais nécessite une résection chirurgicale associée à un lipofilling assurant ainsi une correction harmonieuse.



750

HYMENOPLASTIE REPARATION DE L'HYMEN (virginité)



La chirurgie plastique permet à ces jeunes femmes de sauver leur avenir grâce à une intervention qui ne laisse aucune trace, et elles se présenteront « vierges au mariage ». Discrétion, confidentialité et secret médical absolu sont garantis.


Principe et indication de l’hyménoplastie
L’hyménoplastie permet de restaurer l’hymen déchiré. Le plus souvent l’hymen a été déchiré lors d’un rapport sexuel consenti librement, mais parfois suite à des violences, à une agression, un viol, voire des abus psychologiques pour obtenir une relation ou encore suite à la pratique de certains sports (danse classique, équitation). Si les rapports sexuels ont été épisodiques, les tissus locaux sont suffisants pour une réparation locale; par contre si les rapports ont été nombreux, la réparation nécessite d’ autres techniques.
L’examen clinique permet de vérifier l’état de l’hymen dont dépendront les options techniques pour sa réparation. Toute l’information nécessaire à la compréhension de votre traitement vous sera fournie lors de cette consultation. Des documents vous seront remis afin de vous permettre de relire tranquillement chez vous les éléments indispensables à votre décision et de pouvoir poser des questions complémentaires lors de la consultation suivante qui sera gratuite. Les conseils et prescriptions post-opératoires vous sont fournis sur une fiche personnalisée. Un devis estimatif du coût de cette intervention vous sera soumis. Un bilan sanguin est réalisé . Une consultation anesthésique pré-opératoire est programmée au moins 48 heures avant votre entrée; le médecin anesthésiste vous exposera toutes les modalités de son geste. L’arrêt du tabac est vivement recommandé; tout médicament contenant de l’aspirine est proscrit. Vous arriverez en clinique à jeun depuis plus de 6 heures.


Technique chirurgicale de réparation de l'hymen et de la virginité par hyménoplastie
 Réparation de l'hymen et de la virginité par hyménoplastie prix et tarif


Indications : A qui s’adresse l’hyménoplastie

L’hyménoplastie s’adresse à toutes les femmes pour lesquelles la restauration de la virginité est une condition absolue au mariage ou à celles qui souhaitent effacer les traces d’une histoire sentimentale douloureuse afin de recouvrer sérénité et tranquillité d’esprit.
Lors du premier rapport sexuel après l’intervention, la pénétration sera entravée par l’hymen reconstruit, provoquant pour le partenaire une sensation de résistance. Un saignement aura lieu comme lors d'un premier rapport chez une femme vierge.

Quand pratiquer une hyménoplastie par rapport à la date du mariage ?

Les fils utilisés sont résorbables et disparaissent en douze jours. La cicatrisation de l’hymen est assez rapide, 2 à 3 semaines; cependant la résorption des fils peut être plus longue. Aussi il est conseillé de pratiquer cette opération au moins 1 mois avant le mariage. Etant donné que l’hymen réparé reste intact jusqu’au mariage, on peut faire cette intervention bien avant la programmation du mariage. Il est même conseillé de ne pas attendre trop tard afin de ne pas être prise par le temps, si le mariage est décidé rapidement voire avancé.

L’intervention de réparation de l'hymen L’intervention peut s’effectuer sous anesthésie locale ; mais une neuroleptanalgésie (sédation intraveineuse brêve peut aussi être pratiquée en complément de l'anesthésie locale pour votre confort et votre sérénité.
Selon le type de la déchirure les divers fragments restants sont recousus pour reformer l’anneau hyménéal. Mais si les « résidus hyménéaux » sont insuffisants et de petite taille, d’autres procédés seront nécessaires, allant jusqu’à une véritable reconstruction par lambeau vaginal. La durée de l’intervention est de 30 minutes environ dans les cas les plus simples.

Le séjour en clinique est limité à quelques heures et vous serez de retour à votre domicile en fin d’après-midi.

Les suites immédiates ne sont pas douloureuses.

Un discret saignement peut être observé durant 1 à 2 jours.
Les soins post-opératoires sont essentiels et une fiche de conseils vous sera remise.La toilette intime doit être faite matin et soir. Aucun arrêt de travail n’est nécessaire. Le sport ne sera repris qu’au bout de 6 semaines.
L’observance par la patiente des consignes données par le chirurgien est essentielle.

Les résultats de l’hyménoplastie

Les progrès chirurgicaux et les techniques actuelles de réparation de l’hymen permettent aujourd’hui l’obtention de résultats naturels et esthétiques, tout en écartant au maximum les risques postopératoires ainsi que les complications. L’hymen réparé est aussi solide que l’hymen naturel. Il restera intact jusqu’au rapport sexuel suivant mais il faut éviter tous les sports qui pourraient constituer un risque de déchirure inopinée de l’hymen: vélo, moto, danse classique, aérobic, yoga, équitation. La réparation reste indétectable, même pour un médecin. Ainsi vous pourrez vous présenter à un éventuel examen médical sans crainte.
En conclusion, l’hyménoplastie est une intervention fiable qui donne dans la très grande majorité des cas de très bons ou d’excellents résultats en termes de bénéfices fonctionnels et psychologiques.l'hyménoplastie est l'opération qui permet de réparer l'hymen et la virginité

850


Contacter le docteur Philippe Chout


La prise de rendez-vous et la délivrance d'information se font par email exclusivement à l'adresse : drphilippechout@protonmail.com



social-networks-follow-dr-philippe-chout-reviews-website-avis-site-internet.jpeg