Rhinoplastie, chirurgie esthétique nez. Génioplastie du menton, profiloplastie. Site internet informations et avis du Dr. Philippe Chout médecin spécialiste en chirurgie plastique esthétique à Paris et Genève en Suisse.



CHIRURGIE DU NEZ MENTON RHINOPLASTIE GENIOPLASTIE PROFILOPLASTIE PARIS


La Rhinoplastie, Chirurgie esthétique du nez, la génioplastie chirurgie du menton


Introduction et définition de la rhinoplastie et de la septoplastie.

700 - 30 mars 2019

J'aime beaucoup réaliser des rhinoplasties esthétique, c'est mon opération favorite et celle pour laquelle, avec les liftings je suis le plus réputé! De nombreux patients viennent de régions lointaines, et de pays étranger pour bénéficier de monavis ou de expertise. C'est d'ailleurs en voyant un grand Professeur réaliser une rhinoplastie en 1987, alors que j'étais externe à la Pitié-Sapétrière que j'ai décidé de devenir chirurgien plasticien... Par la suite j'ai été reçu parmi les premiers au concours d'Internat des Hopitaux de Paris, et j'ai put être formé au cour d' un internat de cinq ans à Paris dans les meilleurs services de chirurgie plastique réparatrice et maxillo-faciale. Ensuite j'ai eu la chance d'approfondir mes conniasance en devenant Chef de Clinique à la faculté de Médecine, et assistant des Hopitaux.
La Rhinoplastie est l'opératin de Chirurgie esthétique du nez qui permet de changer sa forme, son volume, sa projection sa largeur. Nez trop gros, trop grand, trop large, ou nez trop fin, voir pointe tombante, La rhinoplastie permet d’enlever une bosse, de réduire la taille du nez, de corriger une déformation ou une asymétrie. La rhinoseptoplastie corrige aussi la respiration. Les différentes méthodes de rhinoplastie , les prix, le tarif, les résultats avant/après.

La rhinoseptoplastie permet de corriger en plus en même temps de corriger une déviation de la cloison nasale causant une gêne respiratoire. Cette intervention s’adresse exclusivement aux personnes en bonne santé physique et mentale ayant des souhaits et ayant accepté des objectifs thérapeutiques limités et réalistes. Elle est le plus souvent réalisée sous anesthésie générale afin de protéger la voie respiratoire. Les seuls cas où elle peut être réalisée sous anesthésie locale plus une sédation, sont ceux où le geste est limité aux narines, et aux pointes très simples par voie externe.

La rhinoplastie médicale

Une alternative transitoire à la chirurgie consiste, dans certains cas très particuliers, à injecter de l’acide hyaluronique afin soit de définir la pointe du nez, soit d’atténuer la visibilité d’une bosse ou d’une déviation (par trompe l’œil sans faire disparaître l’anomalie anatomique sous-jacente). Ce traitement non chirurgical est partielle et n’est pas permanent.


Le principe de l'intervention chirurgicale rhinoplastie est de modifier le squelette osseux et cartilagineux du nez qui détermine sa forme et de replacer la peau et la muqueuse nasale. Les modifications peuvent porter isolément ou conjointement sur les éléments de l’infrastructure : la pointe du nez, le dos du nez, les ailes du nez, les narines, la columelle, la cloison nasale, les cartilages ou les os du nez. La modification d’une des structures peut mécaniquement entraîner ou nécessiter celle d’une autre. La pointe du nez si elle est trop grosse peut être rendue plus petite en réduisant le volume des cartilages alaires. Si elle est trop projetée ou asymétrique , elle peut être reculée en enlevant une partie du pied des cartilages alaire, selon le principe de la chaise. Si l'on souhaite réduire la hauteur d'une chaise, il faut soir couper ses quatre pieds, soit couper le dossier... Les possibilités de modification, parfois de grande amplitude, sont toutefois limitées par la qualité de la peau et des cartilages du patient, par les réactions cicatricielles rarement prévisibles, ainsi que par le réalisme anatomique et fonctionnel. La peau si elle est trop épaisse ne se redrappera pas bien. Si elle est trop fine elle pourrait montrer des détails sous-cutanés d'ostéotomie

Des études digitales seront réalisées sur l'ordinateur, suggérant approximativement et de façon non contractuelle les changements possibles. Vous indiquerez celles qui sont le plus proche de votre souhait, en sachant que nous pouvons en faire d’autre lorsque vous viendrez pour votre seconde consultation.


900





LA RHINOPLASTIE ESTHETIQUE, CHIRURGIE ESTHETIQUE DU NEZ


La forme du nez si elle est peu harmonieuse peut être la source d'un mal-être psychologique parfois considérable. La rhinoseptoplastie est l'intervention chirurgicale qui consiste à modifier la forme extérieure du nez d’une part, et à corriger une éventuelle déviation de la cloison nasale causant une gêne respiratoire d'autre part. Cette intervention comme toutes les interventions de chirurgie et de Médecine esthétique s’adresse aux personnes en bonne santé physique et mentale. Le principe de l'intervention est de modifier le squelette osseux et cartilagineux du nez qui détermine sa forme et de replacer la peau et la muqueuse nasale.

Les modifications peuvent porter isolément ou conjointement sur les éléments de l’infrastructure : la pointe du nez, le dos du nez, les ailes du nez, les narines, la columelle, la cloison nasale. La modification d’une de ces structures peut mécaniquement entraîner ou nécessiter celle d’une autre. Les possibilités de modification, parfois de grande amplitude, sont toutefois limitées par la qualité de la peau et des cartilages du patient, par les réactions cicatricielles rarement prévisibles, ainsi que par le réalisme anatomique et fonctionnel. Ainsi, l’objectif de la rhinoplastie ou de la correction d’une déviation nasale est d’atténuer la déviation et d’améliorer le passage d’air, mais pas d’obtenir une rectitude absolue ni une perfection formelle. Enfin il faut retenir que ces gestes ne sont pas réversibles. La rhinoplastie est considérée comme l'opération de chirurgie esthétique la plus difficile, car il n'y a pas de marge d'erreur d'une part, mais aussi car la réaction des tissus est difficilement prévisible.


Avant l'opération de rhinoplastie


Changer l'apparence du visage est une décision importante. Il est habituel de voir le Médecin au moins deux fois avant l’opération. Parfois, l’avis d’un psychologue sera demandé afin de s’assurer de la validité de vos motivations. Des photographies seront pratiquées avant et après l'intervention, grace à celles-ci le chirurgien esquisse le projet opératoire par études et modifications sur l'ordinateur. Qu’il s’agisse d’une esquisse photographique ou informatisée, ces images d’étude pré-opératoires n’ont pas de valeur contractuelle. L'intervention se déroule la plupart du temps sous anesthésie générale, une consultation préopératoire avec un médecin anesthésiste est donc indispensable. Cependant quand l'anomalie à corriger est limitée au narine et à la pointe du nez, le geste chirurgical peut être réalisé sous anesthésie locale en ambulatoire. Le coût de l'opération est alors moindre .

Il ne faut pas prendre d'aspirine ou un médicament contenant de l'aspirine dans les huit jours qui précédent et qui suivent l'hospitalisation, en effet ce médicament comme les autres anti-inflammatoires augmente le risque hémorragique. En fait toute automédication à base d’anti-inflammatoire est proscrite. La consommation de cocaïne est totalement incompatible avec cette opération, du fait de l’altération sévère de la cicatrisation muqueuse qu’elle entraîne.


Comment se déroule la rhinoplastie


L’intervention s’effectue sur un sujet parfaitement à jeun, et dure une heure trente environ, en fonction de l’étendue des gestes. L'hospitalisation dure 24 heures. Le Dr Philippe Chout a une prédilection pour la voie interne. L'intervention est réalisée en passant par l'intérieur des narines et ne laisse pas de cicatrice visible. les fi:s se résorbe tous seuls, il n'est pas nécessaire de les enlever. Quand une réduction narinaire est pratiquée, l’incision est faite sur le seuil vers l’intérieur : sa cicatrice est habituellement très discrète.


Après l'opération de chirurgie esthétique du nez


Les suites de l’intervention ne sont habituellement pas douloureuses. Elles entraînent lors de la première semaine une sensation de gêne liée à l’œdème aux hématomes et aux ecchymoses des paupières qui sont habituels, ainsi qu’au méchage des fosses nasales et au port d'un plâtre nasal pendant une semaine. Il est habituel de revoir le Médecin après une semaine et deux mois après l’opération puis une année après Il est habituel que le nez coule pendant huit à dix jours. Vous ne devrez en aucun cas enlever le plâtre vous-même, toute manipulation est intempestive en effet le nez est fragile la première semaine et risquerait de se déformer. Le mouchage est interdit pour les mêmes raisons pendant quinze jours. Par contre il est possible d’enlever par essuyage doux les sécrétions extériorisées, mais sans souffler. Vous devrez instiller des gouttes d’huile gomménolée quatre fois par jour dans les fosses nasales chaque jour pendant deux semaines et nettoyer les seuils narinaires avec un antiseptique et un coton- tige. Les sécrétions seront délicatement enlevées avec une compresse.

Après huit jours, le plâtre est enlevé, le nez ne paraît pas encore fin car l’œdème post-opératoire masque les détails, et donne au nez un aspect transitoirement massif et retroussé. Il disparaît en quelques semaines. L’œdème résiduel de la pointe décroît en six à douze mois. L’exposition solaire est possible après deux mois. Les activités sportives exposant le nez à un traumatisme ou au soleil devront être évitées pendant trois mois jusqu'à obtention de la solidité. L’obstruction nasale intermittente post-opératoire est liée à l’œdème résiduel des muqueuses pouvant se manifester au premier semestre. Parfois une rhinite vasomotrice et une obstruction tubaire seront observées.Une sensation d’obstruction alternante et une hiposmie sont souvent observées la première année. De petites irrégularités asymétriques peuvent être constatées en cours d’évolution, liées à l’évolution imprévisible de la cicatrisation interne qui caractérise cette opération, indépendamment de la qualité du geste chirurgical. Elles nécessitent parfois une retouche ( moins 10% des cas) qui est réalisée après le sixième mois sous anesthésie locale, plus rarement générale.

700


LIRE PLUS SUR LA RHINOPLASTIE






800


Génioplastie et Profiloplastie, chirurgie du Menton


Le menton est comme les pommettes, un déterminant esthétique très important du visage. Il sert en quelque sorte de présentoir fondamental dans l’harmonie de l’ensemble nez-menton-lèvre. Le menton est un déterminant esthétique essentiel de la masculinité/ féminité, de face comme de profil selon son caractère plus ou moins projeté et plus ou moins ovale ou carré, voire fendu. La chirurgie esthétique du menton peut être réalisée seule. Quand elle est réalisée en même temps qu’une rhinoplastie elle s’appelle profiloplastie esthétique. La modification esthétique du menton peut-être :

- Une diminution : par une incision interne muqueuse ou externe cutanée, diminution du volume osseux et/ou des parties molles en avant de l’os. Le plus souvent il s’agit de pratiquer une ostéotomie (section sectorielle de l’os du menton à distance de la dentition) et de le reculer puis de le fixer avec des micro plaques métalliques. C’est une chirurgie aux suites longues. Le résultat se juge après trois mois au minimum. Le risque de cette intervention est l’anesthésie labio-mentonnière par étirement du nerf mentonnier, plus rarement l’anesthésie définitive. Les autres risques sont ceux de la chirurgie (hémorragie, infection, cicatrices défectueuses, lâchage de suture) ou de l’anesthésie (complications immuno-allergiques des médications, complications cardio-respiratoires ou neurologiques parfois létales ou invalidantes de l’anesthésie qui peuvent évoluer pour leur propre compte.

- Une augmentation. si l’augmentation nécessaire est faible, la technique la plus élégante est le transfert de graisse, le gain sera de 2 à 3 mm et les contours peuvent être adoucis. Sinon l’augmentation franche de 5 mm à 12 mm peut se faire le plus souvent par prothèse de silastic (silicone solide). Il existe différent modèle (petit , moyen et grand). Ce geste est simple et le plus souvent ambulatoire, sous anesthésie générale ou sous sédation intraveineuse. Une courte incision est pratiquée à l’intérieur de la bouche ou bien sous le menton. La prothèse est en théorie présente pour plus de trente années.

- Les complications sont exceptionnelles : l’anesthésie ou l’hypoesthésie labio-mentonnière par étirement du nerf mentonnier, le déplacement secondaire de la prothèse, le rejet de la prothèse ou l’infection) Les autres risques sont ceux de la chirurgie, ils sont là très rares (hémorragie, hématome, infection, troubles cicatriciels, dysesthésies) ou complications immuno-allergiques des médications, complications cardio-respiratoires de l’anesthésie). La prothèse est presque toujours très bien tolérée ; elle est en place à vie habituellement. Elle s’intègrent au profil c’est-à-dire que la patiente l’oublie complètement la plupart du temps.

Plus rarement l’augmentation se fera par l’avancée du menton par ostéotomie (découpe de l’os) et ostéosynthèse par plaque métallique et fixation immobilisante temporaire de la mandibule. Cette technique lourde de chirurgie maxillo-faciale, aux suites longues et délicates s’adresse à des anomalies de projection très importants. Elle se fait plutôt en milieu hospitalier, et peut être prise en charge par la sécurité sociale dans certains cas.

L’augmentation si elle est très modérée peut également se faire par injection de graisse (autogreffe de graisse = lipostructure) ce qui est durable (. Alternativement par injection d’acide hyaluronique qui est transitoire et dure 6 mois. Voire les fiches respectives sur ces techniques. Si il y a un double menton graisseux, une lipoaspiration du cou et de la région située sous le menton permet éventuellement d’améliorer la définition du bord basilaire ( ce long segment horizontal qui sépare idéalement nettement la joue du cou). Elle se fait par une incision située sous le menton et éventuellement combinée à deux incisions situées derrière le lobule de l’oreille. L’oèdème et les ecchymosses masquent initialement le résultat. On voit bien le résultat après 3 mois. Le risque est celui des lipoaspirations. Le risque spécifique est faible, la neurapraxie du nerf buccal.




LIRE PLUS SUR LA PROFILOPLASTIE




835

Les interventions de Chirurgie esthétique du Visage pratiquées par le Dr. Chout médecin



La Chirurgie d'Embellissement du Visage.
La Chirurgie de Rajeunissement du Visage.
Le Lifting du Visage et du Cou.
Le Minilift du visage Le Lifting Temporal, Mid-face lift (regard et pommettes)
Le Lifting Frontal et Temporal.
La Blépharoplastie, Chirurgie esthétique des Paupières.
La Canthopexie et la canthoplastie
L'ablation des boules de Bichat ( bichectomie) Le Transfert de Graisse,lipostructure ou lipofilling facial.

La Rhinoplastie esthétique.
La Rhino-septoplastie.
L'augmentation des Lèvres par autoplastie.
La réduction des Lèvres.
La Génioplastie d'augmentation du Menton.
La Génioplatie de réduction du Menton.
La profiloplastie modifiant nez et menton.

888



900


Contacter le docteur Philippe Chout médecin


La prise de rendez-vous et la délivrance d'information se font par email à l'adresse : drphilippechout@protonmail.com

Docteur Chout consulte t'il en France?  numéro de téléphone contacter docteur Chout médecin avis



social-networks-follow-dr-philippe-chout-reviews-website-avis-site-internet.jpeg





- (©) copyright - All Rights Reserved - Dr. Philippe Chout- Tous les droits sont réservés - Article L335-2 et 336-3 loi française n°2016-731 du 03/06/ 2016 - art. 44 , et article L 215-1
L'usage en ligne sans autorisation de mes données à caractère personnel nom , prénom, image, qualité image est interdit par les dispositions de l'article 6,7,8 38, de la loi informatique et liberté, article 226-18-1 du code pénal.